Les Tournées d’alimentation générale (culturelle) de l’Épicerie, mais qu’est-ce que c’est ?
 L’alimentation générale (culturelle) est un projet de mise en scène artistique de l’espace social, sur les territoires qui en font la demande pour une douzaine de lieux par tournée. A travers le spectacle vivant, l’idée de lutter contre l’isolement culturel se conjugue avec le lien social entre les citoyens, mais également entre les générations. L’association l’épicerie culturelle travaille au développement de ce projet dans les territoires qui nous en font la demande. Cette idée est née dans la Nièvre sous l’impulsion de Jean Bojko et de son TéATr’éPROUVèTe
Nous avons décidé avec son accord de reprendre cette idée à notre compte et de l’appliquer sur d’autres territoire. Depuis 2015 l’association l’épicerie culturelle a organisé deux tournées sur le territoire du Beaujolais. La faiblesse des soutiens financiers ont conduit le conseil d’administration de l’association à interrompre les tournées sur ce territoire. Nous travaillons actuellement avec l’association culture 70 sur l’expérimentation en juin 2019 de nouvelles tournées dans la vallée de l’Ognon dans le département de Haute-Saône (70).
C’est le théâtre la danse, la musique, le cinéma et d’autres pratiques artistiques, ou conférences qui viennent à la rencontre des populations, dans leur espace de vie : sur les places publiques, les parvis d’églises, les cours d’écoles ou chez l’habitant volontaire et capable d’accueillir du monde. Ces tournées effectuées sur 3 jours par semaine permettent de voir, d’entendre et de découvrir des artistes et intervenants locaux ou venus d’ailleurs. La diversité des formes et pratiques artistiques est un atout favorisant la curiosité des citoyens.
Pour bien réussir une tournée de l’Épicerie Culturelle, il faut :
  → Une communauté de douze lieux                                                                          → Le camion de l’épicerie culturelle et ses artistes de qualité
  → La gratuité pour chaque intervention
  → Des élus.es locaux, des habitants et des référents motivés
  → Du public qui ne sait pas ce qu’il va voir
  → Des chaises, des bancs, des coussins, des escaliers
  → Des parasol s’il fait chaud, ou un lieu abrité s’il pleut
  → De l’électricité parfois
  → De la nourriture et des boissons à partager par le public